+39 0925 940217 info@itervitis.eu

CEPAGES

Abbuoto

Abrusco

Aglianico n.
Ce cépage (l'ancien Ellenico) est très répandu entre la côte de la Campanie et celle de l'Adriatique. Dans cette zone il présente certains aspects dignes d'intérêt: le type de conduite est encoreen “cortina semplice”, selon le système que la population samnite avait appris des Etrusques (et non selon la culture en “ordine sparso” importée par les Grecs).

Etymologie: Ce nom est un dérivé de Ellenikon qui a été latinisé en Ellenico, puis s'est transformé au cours des siècles en “Aglianico”. Origines: il s'agit d'un cépage originaire de la Grande Grèce (Magna Grecia). Les Romains l'utilisaient pour améliorer le Falerno, un vin très connu et réputé dans l'Antiquité. Avec le temps, sa notoriété s'est accrue jusqu'à devenir le vin préféré des seigneurs du Royaume de Naples. Diffusion: cultivé dans toute la région, l'Aglianico est à la base de la production du DOCG Taurasi, dans la province de Avellino, et du DOC (AOC) Aglianico del Taburno, dans la province de Bénévent. Il est également présent en Basilicata, dans le Molise et dans certaines provinces des Pouilles. Environnement: c'est un cépage difficile qui demande de longues périodes de maturation pour s’adoucir. Dans le Sannio de Bénévent et sur les hautes collines de l'Irpinia, la typologie de ces terrains liée aux facteurs climatiques, permet au vignoble de s'exprimer au mieux. Histoire: la tradition viticole de la Campanie a des origines très anciennes. A l'époque des Romains, les vins de cette région jouissaient d'une indiscutable suprématie, au dire d'auteurs comme Horace, Varron et Pline, qui en font les louanges aussi bien dans leurs traités agronomiques que dans leurs poésies.

(Source: www.autoctono.it)

Aglianico del Vulture
À partir de l'Aglianico – cépage d'origine grecque, dont le nom dérive du mot “Ellenico” - on obtenait, à l'époque romaine, le vin mythique Falernum. Aujourd'hui, ce cépage est à l'origine du seul DOC (AOC) de la région Basilicata, l'Aglianico del Vulture, un vin vigoureux et parfumé qui a connu, ces dernières années, une importante évolution qualitative. Cultivé aussi bien dans la province de Matera que dans celle de Potenza, encore selon le système traditionnel de l’alberello (taille en gobelet), ce cépage peut pousser même sur un terrain situé à 800 mètres d'altitude, mais il trouve les conditions les plus propices à son développement entre 200 et 500 mètres. Les cépages de Barile et des communes limitrophes s'étendent sur les pentes raides du Mont Vulture et sont caractérisés par un sol d'origine volcanique, situé entre 450 et 550 mètres. Pour cette raison, même dans les zones appropriées (Macarico et Valle del Titolo), le raisin arrive très tard à maturité (entre la fin du mois d'octobre et le début du mois de novembre).

Aglianicone

Albana

Albanello

Albaranzeuli bianco

Albaranzeuli nero

Albarola

Albarossa

Aleatico

Alicante

Alicante bouchet

Alionza

Altra uva bianca

Altra uva nera

Ancellotta

Ansonica

Arneis

Arvesiniadu

Arvino n.
À ne pas confondre avec l'Arvino sicilien ou avec l'Arvine, un cépage blanc du Vallese. Ce cultivar à raisin noir, appelé Lacrima (larme) dans le Cosentino, doit son nom à Arvo, un affluent de la rivière Neto provenant du plateau de la Sila. Caractérisé par une bonne capacité d'adaptation aux climats chauds et secs et par une résistance aux principales maladies cryptogamiques, ce cultivar présente beaucoup de caractéristiques ampélographiques que l'on retrouve chez la Marsigliana avec laquelle il est habituellement cultivé. Cependant, il s'agit bien d'une variété à part qui est actuellement confrontée à un risque d'extinction. À partir de la vinification de ses raisins, on obtient un vin de couleur rouge rubis avec d'intenses parfums de fruits rouges et de prune accompagnés d'une senteur qui rappelle le réglisse. En bouche, il apparait consistant, avec une acidité modérée et des tanins souples.

(Source: Ager et Autoctono, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN. Ed)

Asprinio

Avana

Avarengo

Barbera bianca

Barbera nera

Barbera sarda

Barsaglina

Bellone

Bervedino

Biancame

Bianchetta genovese

Bianchetta trevigiana

Bianco d Alessano

Biancolella

Biancone

Bombino bianco

Bombino nero

Bonamico

Bonarda

Bonda

Boschera

Bosco

Bovale

Bovale grande

Bracciola

Brachetto

Bric

Bussanello

Cabernet franc

Cabernet sauvignon

Cacamosca b.
Le nom curieux de cette variété à raisin blanc fait référence aux nombreuses tâches brunâtres présentes sur la surface des grains qui font penser précisément aux excréments de la mouche. Autrefois répandue sur les côtes amalfitaine et sorrentine et sur la colline de Posillipo, cette variété connait aujourd'hui une diffusion très limitée et n'est présente qu'avec quelques ceps dans certains vignobles des communes de Gragnano et de Lettere, dans la province de Naples. Le vin obtenu, déjà apprécié au siècle dernier, même en dehors des frontières de l'Italie, présente une bonne structure alcoolique et une acidité modérée.

(Source: Ager et Autoctono, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN. Ed)

Caddiu

Cagnulari

Calabrese

Caloria

Canaiolo bianco

Canaiolo nero

Canaiolo rosa

Canina nera

Cannonao

Caprettone b.
Répandu exclusivement dans certaines communes situées sur les flancs du Vésuve, où il fait partie de l'assemblage de cépages à l'origine du DOC Lacryma Christi, ce cépage blanc a été assimilé, dans le passé, au cépage Coda di Volpe bianca, pourtant il se différencie par de nombreuses caractéristiques qui lui sont propres. Comme souvent pour les variétés qui s’inspirent de noms d'animaux, ici aussi le nom de ce cépage fait probablement allusion à la forme de la grappe qui ressemble à la barbichette de la chèvre, ou aux bergers qui se lancèrent dans la culture de cette variété. Lorsqu’il est vinifié seul, il n'existe pas encore d'informations sur les caractéristiques organoleptiques du vin obtenu.

(Source: Ager et Autoctono, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN. Ed)

Carica l asino

Caricagiola

Carignano

Carmenere

Carricante

Castiglione
Etymologie: les autres noms de ce cépages (Zucchero et Cannella ou encore Zagarolese) sont bien connus. Origines: A ce jour, la provenance exacte du Castiglione n'est pas connue. Il s'agit probablement d'un cépage récemment introduit dans le panorama ampélographique. Diffusion: Ce cépage est cultivé exclusivement en Calabre, surtout dans les provinces de Cosenza et de Reggio Calabria. Environnement: es zones les plus intéressées par la conduite de cette vigne, dans le sud de la Calabre, sont les flancs des collines de tout le littoral où, au cours des siècles, ont été créées des terrasses soutenues par des murets de pierre à sec. HistoireL'arrivée des Grecs sur la terre des Brutiens au cours VIII-VII siècle avant J.C donna un nouvel élan à la culture locale de la vigne. Depuis les ports de Sibari, Crotone et Locri, des bateaux chargés d'amphores pleines de vins exquis levaient l'ancre. Après l’époque romaine, où fut privilégiée, dans cette région, la culture des céréales, la production de vin reprit au Moyen-âge avec le Chiaretto di Cirella, le Centula, le Falsamico et le Ciragio.

(Source: www.autoctono.it)

Catalanesca b.
Également connue sous le nom de “Catalana” et utilisée depuis toujours comme raisin de table, cette variété était présente dans la zone vésuvienne dès le début du XVIème siècle, même si certains documents historiques indiquent un commerce de “raisin catalan” dès le XVème siècle, sans doute d’origine espagnole. Actuellement, ce cépage blanc est répandu uniquement sur les pentes du Mont Somma, en particulier dans les communes de Somma Vesuviana, Sant’Anastasia et Ottaviano, dans la province de Naples, où il se caractérise par sa maturation très tardive (fin octobre) et par son aptitude à la conservation sur souche. Des premières études d’évaluation du potentiel œnologique de cette variété, des données intéressantes émergent à propos de la qualité du vin que l’on pourrait obtenir s’il était vinifié seul.

(Fonte: AGER-AutoctonO, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN Ed., 2004)

Catanese nero

Catarratto bianco comune

Catarratto bianco lucido

Cavalla b.
D’origine incertaine, ce cépage blanc caractérisé par ses petites grappes cylindriques, est cité par les plus grands ampélographes de l’histoire à partir de 1878, comme une variété blanche répandue dans la zone de Pozzuoli et sur l’île de Procida. Comme souvent lorsque la variété porte un nom qui fait référence au monde animal, ici aussi le nom de ce cépage fait allusion à la forme de la grappe qui ressemble à la queue du cheval. Actuellement, ce cépage est cultivé uniquement dans la zone des Campi Flegrei et des îles de Ischia et Procida, dans la province de Naples, où il se montre vigoureux mais peu résistant à la botrytis. Il n’y a pas encore d’indications sur les caractéristiques organoleptiques des vins obtenus lorsqu’il est vinifié seul.

(Fonte: AGER-AutoctonO, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN Ed., 2004)

Cesanese comune

Cesanese d Affile

Chardonnay

Chasselas dorato

Chasselas dorato

Ciliegiolo

Clairette

Cococciola

Coda di Pecora b.
À ne pas confondre avec le “Coda di Volpe” dont il se distingue par ses caractéristiques ampélographiques, par son comportement végéto-productif et par sa zone de diffusion. Ce cépage à raisin blanc est, par contre, semblable à d’autres variétés telles que le Verdicchio di Caiazzo et le Verdone di Puglia, avec lesquelles il partage de nombreuses caractéristiques morphologiques. Sa diffusion est maintenant limitée à la zone comprise entre le Monte Maggiore et le Roccamonfina, en particulier dans le territoire de la commune de Galluccio, dans la province de Caserta. Les particularités organoleptiques des vins obtenus de ce cépage ne sont pas connues.

(Fonte: AGER-AutoctonO, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN Ed., 2004)

Coda di volpe bianca

Colombana nera

Colorino

Corinto nero 1

Corinto nero 2

Cornalin

Cornarea

Cortese

Corvina

Corvinone

Cove

Croatina

Crovassa

Damaschino

Dindarella

Diolinoir

Dolcetto

Dolciame

Doux d Henry

Durasa

Durella

Erbaluce

Ervi

Falanghina

Favorita

Fenile b.
Il s’agit d’une variété à raisin blanc très rare de la côte Amalfitaine, où elle est certainement présente depuis très longtemps, comme en témoigne la grande dimension des ceps, souvent plantés francs de pied. Ce cépage pourrait tirer son nom de la couleur blond-doré du raisin mûr qui rappelle la couleur du foin. Répandu, même si de façon sporadique, dans les communes de Furore, Positano et Amalfi dans la province de Salerno, celui-ci participe en tant que cépage complémentaire à la production du DOC Costa d’Amalfi bianco, sous-zone Furore. Il fait actuellement l’objet d’un programme régional de récupération et de valorisation des cépages autochtones de Campanie, qui a mis en évidence ses bonnes potentialités oenologiques.

(Fonte: AGER-AutoctonO, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN Ed., 2004)

Fertilia

Fiano

Flavis

Foglia tonda

Forastera

Forgiarin

Forsellina

Fortana

Francavidda

Franconia

Frappato

Freisa

Fubiano

Fumin

Gaglioppo
Etymologie: Le Galioppo doit son nom à l’aspect compact de ses grappes, mais il est également connu sous les noms de Maghioccu nero, Mantonico nero, Aglianico di Cassano, Arvino, Galloffa, Lacrima di Cosenza, Uva Navarra. OriginesCépage à raisin noir sans doute d’origine grecque, le Galioppo se trouve également sous d’autres noms dans les Marches, en Ombrie, dans les Abruzzes, en Campanie et dans la province de Messine. Il a beaucoup d’analogies génétiques avec le Frappato siciliano. Diffusion: le Galioppo est surtout répandu dans les provinces calabraises de Cosenza et de Catanzaro, mais on peut le trouver sur presque tout le territoire calabrais. Il est à l’origine des DOC Cirò Rosso et Melissa. Environnement: la Vallée de Neto, d’où provient ce vin, se trouve au cœur du Marchesato, une zone caractérisée par une succession de douces collines situées au pied du plateau de la Sila et qui descendent progressivement vers les côtes centrales de la mer Ionienne. Histoire: Avec l’arrivée des Grecs, la viticulture locale, déjà prospère, s’est enrichie de nouvelles surfaces de vignes qui ont commencé à donner des couleurs aux collines situées autour de Cremissa, aujourd’hui appelée Cirò, et ont contribué à consolider la vocation vinicole de ce territoire. Dès lors, la culture du vin est devenue partie intégrante de l’histoire de cette partie de la Calabre, à tel point que les vignes de Cremissa sont devenues parmi les plus célèbres de la Grande Grèce.

(Source: www.autoctono.it)

Gamaret

Gamay

Garganega

Ginestra b.
Semblable génétiquement au cépage Biancazita et à son biotope Biancatenera, cette variété blanche doit son nom au parfum de genêt de son raisin ce qui la rend potentiellement intéressante d’un point de vue œnologique. Déjà connu au début du XIXème siècle, ce cépage est actuellement cultivé dans les communes salernitaines de Scala, Ravello, Amalfi, Maiori et Minori, mais aussi à Furore, Tramonti, Corbara et Positano où il est connu sous le nom de Biancazita. Sa résistance aux principales maladies cryptogamiques est cependant faible ce qui explique sûrement son abandon. Il fait partie, en tant que cépage complémentaire, de la base ampélographique du DOC Costa d’Amalfi bianco.

(Source: Ager et Autoctono, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN. Ed)

Giro

Granoir

Grecanico dorato

Grechetto

Grechetto rosso

Greco di Bianco b.
Variété de raisin ancien, cultivée sur les côtes ioniennes de la Calabre depuis l’époque de la Grande Grèce, alors appelée “aminea” c’est à dire “qui n’est pas rouge”, elle est différente du Greco qui, lui, est présent dans beaucoup d’autres régions du sud de l’Italie et avec lequel elle partage son origine grecque. Ce cépage fut probablement importé par les habitants des îles Pélages et fut diffusé dans les zones du sud de l’Italie par leur influence. Conduite en guyot double, cette plante est, en moyenne, résistante aux principaux pathogènes, elle a une productivité élevée et fait preuve d’une bonne adaptation aux climats chauds et secs. Après avoir obtenu sa surmaturation sur souche ou en le faisant sécher au soleil sur des claies en roseau jusqu’à ce que l’on enregistre une diminution minimum de 35%, le raisin a ensuite une fermentation en cuve d’acier et un affinement en acier et en bouteille. On obtient un vin doux de couleur jaune doré avec des reflets ambrés, des arômes de jasmin, de fruits secs, miel et épices comme le gingembre, une saveur souple et chaude. C’est le Greco di Bianco, un produit que l’on trouve dans une zone plutôt restreinte, celle de la commune de Bianco et d’une partie de Casignana. La légende dit que ce vin, connu également sous le nom de “Greco di Gerace”, aurait fourni la vigueur nécessaire aux soldats de Locres pour battre l’armée de Crotone, dix fois supérieure, lors de la bataille sur la rivière Sagra en 560 av J.C.

Greco nero

Grignolino
Un des cépages piémontais les plus typiques. Son nom étrange pourrait dériver de “grignola”, une ancienne terminologie dialectale de la province d’Asti pour indiquer les pépins qui sont particulièrement nombreux dans cette variété de raisin; mais selon d’autres sources, ce nom viendrait du goût acidulé du vin qui fait grincer les dents (en piémontais “grigno” signifie grincement mais aussi “rire”). Le vin Grignolino est connu depuis le Moyen-âge sous le nom de “Barbesino: certains actes notariaux du XIIIème siècle conservés aux Archives Capitulaires de la Cathédrale de Casale Monferrato prouvent qu’il était déjà cultivé, alors qu’au XVIIème siècle, nous savons que la famille Gonzaga demandait chaque année du Grignolino en grande quantité.

Grillo

Groppello di Mocasina

Groppello di Santo Stefano

Groppello gentile

Guardavalle bianco
Ce cépage blanc autochtone, appelé aussi Vardavalli, est cultivé surtout sur le versant ionien de la Région, sur les territoires de Kalipera, de la Locride et du Bivoncio. Il doit sans doute son nom à sa prédilection pour les zones de collines. Il fait preuve d’une bonne résistance aux adversités climatiques et aux principales phytopathies. Généralement vinifié en assemblage avec d’autres variétés locales, lorsqu’il est vinifié seul, il produit un vin de couleur jaune aux reflets tirant sur le vert, à l’arôme intense de noisette grillée, à la structure gustative moyenne et avec une note astringente caractéristique.

(Source: Ager et Autoctono, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN. Ed)

Guarnaccia

Impigno

Incrocio b. Fedit 51CSG

Incrocio Bruni 54

Incrocio Manzoni 2.15

Incrocio Terzi 1

Invernenga

Italica

Kerner

Lacrima

Lagrein

Lambrusca di Alessandria

Lambrusco di Sorbara

Lambrusco f. frastagliata

Lambrusco Grasparossa

Lambrusco Maestri

Lambrusco Marani

Lambrusco Montericco

Lambrusco Salamino

Lambrusco Viadanese

Livornese bianca

Lumassina

Maceratino

Magliocco canino

Magliocco n.
Cépage noir de culture ancienne actuellement en voie d’extinction, ce Magliocco, qu’il ne faut pas confondre avec le Magliocco canino (plus courant), appartient à la famille des Magliocchi: cépages aux grappes petites comme un poing ou comme un maillet (d’où il tire son nom).Cependant, il se distingue des autres par certaines caractéristiques. Il s’adapte bien aux climats chauds et secs, surtout lorsqu’il est localisé sur des terrains « souples » et profonds qui garantissent une réserve hydrique adéquate, où il fait preuve d’une vigueur végétative élevée et d’une résistance moyenne aux principales maladies cryptogamiques. Généralement mélangé avec d’autres variétés calabraises telles que l’Arvino et la Marsigliana dans la composition du DOC Donnici et de l’IGT Val di Neto, s’il est vinifié seul, il produit un vin de couleur rouge rubis assez peu soutenue, avec un arôme prononcé de fruits secs, un goût souples et harmonieux, une bonne teneur en alcool, une acidité basse et une assez bonne aptitude au vieillissement.

(Source: Ager et Autoctono, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN. Ed)

Magliocco

Maiolica
D’origine inconnue, bien que cultivée dans les Abruzzes depuis très longtemps, cette variété à raisin noir est aujourd’hui répandue sporadiquement dans les provinces de Pescara et de Chieti, mais elle est également présente dans de toutes petites zones de la province de Macerata, dans les Marches. D’un point de vue viticole, elle est caractérisée par une production abondante, une résistance moyenne aux maladies cryptogamiques et une faible résistance au froid. Lorsqu’elle est vinifiée seule, et non en assemblage avec le Montepulciano local, elle donne un vin à la robe rouge soutenu, aux reflets violacés, au parfum de violette et d’épices, avec une saveur intense, pas trop tannique et avec une acidité basse.

(Source: Ager et Autoctono, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN. Ed)

Malbech

Malbo gentile

Malvasia

Malvasia b. di Basilicata

Malvasia bianca

Malvasia bianca di Candia

Malvasia bianca lunga

Malvasia del Lazio

Malvasia di Candia arom.

Malvasia di Casorzo

Malvasia di Lipari

Malvasia di Sardegna

Malvasia di Schierano

Malvasia Istriana

Malvasia nera Basilicata

Malvasia nera di Brindisi

Malvasia nera di Lecce

Malvasia rosa

Mammolo

Manzoni

Marsanne

Marsigliana nera
Autrefois confondue avec le Greco Nero, cette variété à raisin noir, appelée également Marcigliana, est présente depuis longtemps dans les vignobles situés sur la côte tyrrhénienne des provinces de Cosenza et Catanzaro, où il est depuis toujours utilisé en assemblage surtout pour l’intensité de la couleur qu’il donne au moût. Caractérisée par une productivité élevée, la Marsigliana fait preuve d’une grande variabilité intravariétale, d’une résistance élevée à la peronospora (ou mildiou) et à la botryris, d’une résistance moyenne à l’oïdium et aux adversités climatiques. Vinifiée seule, elle donne des vins de couleur rouge grenat soutenu avec des reflets violacés, des arômes de fruits rouges, un degré d’alcool moyen et un bon équilibre global entre les composantes acides et souples. Ce cépage fait partie de la composition du DOC Lamezia.

(Source: Ager et Autoctono, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN. Ed)

Marzemina bianca

Marzemino

Mayolet rs

Mazzese

Melara

Merlot

Meunier

Minnella bianca

Molinara

Monica

Montepulciano n.
Étymologie: le nom du cépage Montepulciano laisse supposer qu’il provient du territoire de Montepulciano dans la province de Sienne bien qu’il n’ait aucun lien de parenté avec le Prugnolo Gentile (San Giovese), la variété avec laquelle est produit le célèbre Vino Nobile di Montepulciano. Origines: confondu avec le San Giovese pendant des siècles, ce cépage est originaire des Abruzzes puisque né dans la zone de Torre de’ Passeri ou dans la Conca Peligna. C’est seulement en 1875 que certains documents commencent à décrire correctement cette variété de raisin, appelée Montepulciano Cordisco, en faisant la distinction avec la variété San Giovese.. Diffusion: le Montepulciano est répandu dans plusieurs régions de l’Italie du Centre-Sud, principalement le long de tout le littoral adriatique. Il fait partie de la composition de nombreux DOC: dans les Abruzzes, les Marches, le Molise et les Pouilles. Il est également présent dans certains DOC du Latium et de l’Ombrie. À signaler: depuis les vendanges de 2003, création du nouveau DOCG Montepulciano d’Abruzzo Colline Teramane. Environnement: la région des Abruzzes est principalement une région de montagnes. La viticulture se concentre donc sur les collines situées entre les Appenins centraux et la côte adriatique, constituées de terrains argileux, arénacés et de sables. Ici le climat est doux, bien aéré, avec des précipitations qui augmentent au fur et à mesure que l’on entre dans l’arrière-pays. Histoire: Ce sont les Etrusques, autour du VIIème siècle av. JC, qui ont enseigné aux populations locales certaines méthodes de culture comme celle de marier la vigne aux arbres. Le poète Ovide, originaire des Abruzzes, dans les “Metamorfosi” utilise l’image de la vigne liée à l’ormeau pour nous parler du sentiment amoureux. Quant à Marziale, il évoque les vins des Abruzzes qui enrichissaient les repas des Patriciens.

(Source: www.autoctono.it)

Montonico bianco
Étymologie: Jusqu’au siècle dernier, il était connu sous d’autres noms tels que Chiapparone, Ciapparuto, Ciapparone, Racciapolone, Racciapolone, Racciapaluta, et d’autres encore. Encore aujourd’hui, dans les Marches, il est appelé Chiapparù ou Uva Regno. Origines: les origines sont lointaines mais nous ne possédons pas d’informations plus précises à ce sujet. En 1825, l’ampélographe Giuseppe Acerbi déclare qu’il s’agit d’un cépage bien représenté dans l’Italie du centre. Diffusion: Autrefois répandu dans toute l’Italie centrale, en particulier dans les Abruzzes et dans les Marches, aujourd’hui sa zone de diffusion est beaucoup plus restreinte. Il est cultivé dans la province de Teramo, surtout dans les alentours de Bisenti et il fait une petite apparition dans la province de Macerata et à Foggia. Environnement: la province des Abruzzes la plus au nord qui, depuis les massifs montagneux du Gran Sasso d’Italie, s’étend sur les hautes collines pour ensuite descendre progressivement vers la mer. Le climat, continental dans les vallées internes, devient de plus en plus doux lorsque l’on se rapproche de la côte. Histoire: ce sont les Etrusques qui, autour du VIIème siècle av. JC, ont enseigné aux populations locales certaines méthodes de culture, comme celle de marier la vigne aux arbres. Le poète Ovide, originaire des Abruzzes, utilise dans “Le Metamorfosi” l’image de la vigne liée à l’ormeau pour évoquer l’amour.

(Source: www.autoctono.it)

Montonico Pinto b.
À ne pas confondre avec le Montonico bianco, répandu dans plusieurs régions de l’Italie du Centre-Sud, ou avec le Montonico de Rogliano. Ce cépage à raisin blanc est également appelé Montonico Ciarchiarisi et il est présent dans certains vignobles des communes de Frascineto, Civita, Castrovillari et Cassano Ionico, dans la province de Cosenza. Il présente une faible résistance aux principales maladies de la vigne. S’il est vinifié seul, il donne un vin couleur jaune paille, avec un arôme caractéristique et une structure gustative soutenue par une bonne acidité. Il participe à la réalisation du DOC Pollino.

(Source: Ager et Autoctono, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN. Ed)

Montu

Morone

Moscatello selvatico

Moscato bianco

Moscato di Scanzo

Moscato di Terracina

Moscato di Terracina

Moscato giallo

Moscato nero di Acqui

Moscato rosa

Mostosa

Muller Thurgau

Nasco

Nebbiera

Nebbiolo

Negrara

Negretto

Negro amaro

Ner d ala

Nerello cappuccio

Nerello mascalese

Neretta cuneese

Neretto di Bairo

Nero buono

Neyret

Nieddera

Nieddu mannu

Nigra

Nocera

Nosiola

Notardomenico

Nuragus

Olivella n.

Le nom curieux de cette variété à raisin noir fait référence à la forme du grain qui évoque l’olive aussi bien par sa forme ovale que par sa couleur violacée. Longtemps confondu avec le cépage Sciascinoso à cause de la ressemblance morphologique entre les deux variétés, il est apparu au contraire que l’Olivella était un cépage bien à part, parmi les plus anciens de la Campanie, capable de produire des vins de grande qualité. Sa résistance aux principales maladies cryptogamiques et aux adversités climatiques sont dans la moyenne. Il participe à la production d’un des vins de Campanie les plus célèbres, le vin DOC Lacryma Christi del Vesuvio, dans les typologies rouge et rosé, produit dans 15 communes de la province de Naples situées sur les flancs du Vésuve.

(Source: Ager et Autoctono, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN. Ed)

Ortrugo

Ottavianello

Pallagrello n.
Il est considéré, par certains chercheurs de la Campanie, comme une “variante” à fruit rouge de la Coda di Volpe Bianca. Cependant, il est plus probable qu’il soit apparenté au Piedilungo calabrese (appelé ainsi pour son long “pied” ou rachis). Avec ses petites grappes cylindriques et sa productivité modérée, ce cépage est actuellement présent dans la région de Caserte sur les communes de Alife, Alvignano, Caiazzo et Castel Campagnano, où le peu de cultivateurs qui en possèdent une petite surface obtiennent un vin rouge de très bonne qualité, de couleur intense et avec un arôme épicé, qui devient de plus en plus intéressant sur le plan commercial. Caractérisé par une bonne vigueur et par une production modérée, le Pallagrello nero est assez résistant à la botrytis en partie grâce à l’épaisseur de sa peau. En raison du haut niveau de qualité du vin que l’on obtient avec ce cépage, il est prévu qu’il soit rapidement inscrit au Registro Nazionale delle Varietà.

(Source: Ager et Autoctono, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN. Ed)

Pampanuto

Pascale

Passau

Passerina

Pavana

Pecorello Bianco b.
Véritable vestige du passé, ce cépage à raisin blanc est sporadiquement présent dans certains vignobles de la zone du Savuto, où il est confondu à tort avec le Pecorino (cépage très répandu dans le Centre de l’Italie), à cause de certaines ressemblances morphologiques avec celui-ci. Il a une grande résistance contre la Botrytis cependant il reste sensible aux autres maladies cryptogamiques. Vinifié seul, il produit un vin de bonne structure, avec un profil gustatif plutôt doux.

(Source: Ager et Autoctono, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN. Ed)

Pecorino

Pedevenda

Pelaverga

Pepella b.
Le nom de cette curieuse variété à raisin blanc, présente dans quelques zones limitées des communes de Tramonti, Ravello et Scala dans la province de Salerno, fait référence à la présence, à côté des grains de taille normale, de grains petits comme des grains de poivre: un phénomène probablement dû aux défauts de morphologie florale. Caractérisée par des grappes généralement petites avec des grains clairsemés en raison des défauts cités ci-dessus, il a une résistance moyennement faible aux principales maladies de la vigne. Les études oenologiques en cours ont cependant certifié un excellent niveau qualitatif des vins obtenus de ce cépage.

(Source: Ager et Autoctono, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN. Ed)

Pelaverga piccolo

Perera

Perricone

Petit Rouge

Petit Verdot

Petite Arvine

Piccola nera

Picolit

Piculit-Neri

Piedirosso

Pigato

Pignola

Pignoletto

Pignolo

Pinella

Pinot bianco

Pinot grigio

Pinot nero

Plassa

Pollera nera

Portoghese

Prie Blanc

Prie Rouge

Primitivo

Prodest

Prosecco

Prugnolo gentile

Prunesta C. n.
Variété à raisin noir également connu sous le nom de Brumesta ou Uva del Soldato, elle est reconnaissable grâce à ses grappes trapues et à ses gros grains et elle est présente sporadiquement dans la zone tyrrhénienne de la Calabre, où elle fait preuve d’une excellente résistance aux principales maladies cryptogamiques et à la cochylis. Son nom dérive peut-être du latin “bumastos” qui fait allusion à une variété de raisin qui a la forme d’une mamelle de vache, ou bien du latin “bruma” pour la présence marquée de pruine ou pour sa maturation tardive. Toujours vinifié en assemblage avec d’autres variétés locales, toute seule elle produit un vin de couleur cerise ou rouge rubis peu intense, avec un arôme frais et fruité , moyennement tannique, avec du corps. Elle peut être utilisée avec succès pour la réalisation de Vendanges tardives.

(Source: Ager et Autoctono, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN. Ed)

Quagliano

Raboso piave

Raboso veronese

Rebo

Refosco nostrano

Refosco peduncolo rosso

Regina

Regina

Regina dei Vigneti

Regina dei vigneti

Retagliado bianco

Ribolla gialla

Riesling

Riesling italico

Ripolo b.
Autrefois répandu dans les territoires des Communes de Gragnano et de Castellammare, cette variété à raisin blanc est actuellement présente uniquement dans les vignobles de Furore, Amalfi et Positano, territoires compris dans le cadre de la zone de production du DOC Costa d’Amalfi, sous-zone Furore. C’est un cépage de vigueur moyenne, adapté à des formes de conduites limitées, conditions dans lesquelles il fait preuve d’une faible productivité et d’une certaine sensibilité aux principales maladies cryptogamiques. De production limitée et inconstante, il est cependant doté de bonnes aptitudes oenologiques, ce qui lui permet d’être considéré comme une des variétés d’intérêt potentiel dans le programme de développement ampélographique de la Campanie.

(Source: Ager et Autoctono, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN. Ed)

Rollo

Rondinella

Rossara

Rossese

Rossignola

Rossola nera

Roussane

Roussin

Ruche

S. Martino

S. Michele

Sagrantino

San Giuseppe nero

San Lunardo

Sanginella bianca b.
Voici une autre variété blanche ancienne qui, comme pour la Catalanesca, ne laisse aucun doute sur son origine: il s’agit d’une ancienne variété de Campanie, citée à partir du XIXème siècle. Autrefois connue et appréciée dans tout le sud comme raisin de table, cette variété est aujourd’hui présente qu’avec peu d’exemplaires dans les vignes les plus vieilles près de la ville de Salerno et dans la Valle del Calore Salernitano. Actuellement, est en cours à son sujet un projet de récupération et de valorisation.

(Source: Ager et Autoctono, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN. Ed)

Sangiovese

Santa Maria

Sauvignon

Schiava

Schiava gentile

Schiava grigia

Schiava grossa 1

Schiava grossa 2

Schioppettino

Sciaglin

Sciascinoso

Semidano

Semillon

Sgavetta

Sirica n.
Déjà cité par Pline en 75 av. JC, ce rarissime cépage à raisin noir doit sans doute son nom à Siri, ancienne ville du Ionio près de Metaponto, rebaptisée Eraclea (Héraclée) après la conquête romaine au terme de la seconde guerre punique. De récentes études moléculaires ont montré qu'il est très proche du cépage Aglianico et qu'il pourrait même en être son ancêtre. Considérée comme un véritable vestige du passé, cette variété extraordinaire est actuellement présente avec quatre très vieux spécimens de 250-280 ans situés à Taurasi, dans la province de Bénévent, et elle est au cœur d’un programme de récupération de grande importance scientifique. Le vin que l’on obtient est rouge rubis, avec des senteurs de fruits frais et une saveur moëlleuse, épicée, de bonne persistance.

(Source: Ager et Autoctono, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN. Ed)

Sirio

Soperga

Suppezza n.
Ce cépage rouge (dont le nom dériverait d’une ferme des Monti Lattari autour de laquelle celui-ci a été identifié) est répandu exclusivement dans la Péninsule Sorrentine, en particulier dans les Communes de Gragnano, Pimonte, Lettere et Castellamare di Stabia. De récentes études de caractérisation moléculaire de l’ADN des variétés de Campanie ont mis en évidence la diversité génétique de cette variété aux petites grappes conico-pyramidales et aux grains arrondis, par rapport aux autres cépages répandus dans la région. Plutôt vigoureux et productif, ce cépage a une assez bonne résistance contre la péronospora (ou mildiou), par contre il est plutôt sensible à la pourriture grise. Il participe en tant que cépage complémentaire à la production du DOC Penisola Sorrentina, Sous-zone Gragnano et Lettere.

(Source: Ager et Autoctono, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN. Ed)

Susumaniello

Sylvaner verde

Syrah

Tannat

Tazzelenghe

Tempranillo

Teroldego

Terrano

Timorasso

Tocai friulano

Tocai rosso

Torbato

Traminer aromatico

Trebbiano abruzzese

Trebbiano di Soave

Trebbiano giallo

Trebbiano modenese

Trebbiano romagnolo

Trebbiano spoletino

Trebbiano toscano

Trevisana nera

Tschaggele

Turca

Ucelut

Uva di Troia

Uva per colore n.
Ce cépage à raisin noir, appelé ainsi pour l’aspect rougeoyant de la plante entière (y compris l'extrémité des bourgeons et des feuilles) appartient au groupe des raisins “tintore” ou “tintiglie” (teinturier). Autrefois, il était présent dans toute la Campanie comme cultivar à utiliser pour donner de la couleur au moût obtenu avec des raisins peu colorés ou d’années peu favorables. Il est caractérisé par des petits grains et, cas rare parmi les variétés de vigne, de pulpe colorée. Il est actuellement présent dans la zone de Gragnano et de Lettere, dans la province de Naples, où il fait partie de l’assemblage pour le DOC Penisola Sorrentina Rosso.

(Source: Ager et Autoctono, “Dizionario dei Vitigni Antichi Minori italiani” CI.VIN. Ed)

Uva rara

Uva tosca

Valentino

Vega

Veltliner

Verdea

Verdea

Verdeca

Verdello

Verdese

Verdicchio bianco

Verdiso

Verduschia

Verduzzo friulano

Verduzzo trevigiano

Vermentino

Vermentino nero

Vernaccia di Oristano

Vernaccia di San Gimignano

Vernaccia nera

Vespaiola

Vespolina

Vien de nus

Viogner

Vitouska

Vuillermin

Wildbacher

Zibibbo

by Transposh - translation plugin for wordpress